J-72

tumblr_o1lthef35C1s3qq4do1_400

Je viens de trouver sur internet un éphéméride. C’est à dire un site qui compte les jours restants à partir d’aujourd’hui. J’ai donc appris que nous partons dans 72 jours. Le 8 avril, nous serons dans l’avion, direction le Pays du Soleil Levant.

72 jours, ça va passer très vite !

Mon mari m’a annoncé en mai 2015 qu’il souhaitait partir au Japon. Mon mari et moi avons la bougeotte et partons chaque année au moins deux fois à l’étranger, plus ou moins loin selon nos finances. Régulièrement, nous échangeons nos envies : Italie, Madagascar, Argentine, Islande, Maurice… Nous en concrétisons quelques unes, et les autres viendront plus tard (ou pas). Alors le Japon pourquoi pas ? Mais je n’étais pas plus enthousiaste que ça. J’ai passé du temps en Chine plus jeune, je connais plusieurs chinois, et peut-être me suis-je, malgré moi, imprégnée de leurs préjugés. Et puis le Japon… Qu’est-ce que j’en connais ? Les mangas et les jeux vidéo principalement. Bref, presque rien. Donc, sur le moment, j’approuvais sans y accorder plus d’une pensée.

Mais Greg, mon mari, tenait à ce voyage. Si bien qu’il a acheté nos billets d’avion en septembre (plus on les achète tôt et moins c’est cher). Depuis, ce voyage était devenu un projet lointain, qui allait se produire dans un futur vague et brumeux. Pas la peine de s’en soucier. Il y avait tout de même eu des signes avant-coureurs d’une concrétisation. A Noël, j’ai reçu plusieurs livres sur le Japon. Et j’en ai offert aussi de mon côté. Et qui me connaît sait que m’offrir des livres c’est me convaincre, on s’adresse à la critique littéraire et à l’écrivain que je suis. Et me voilà donc à découvrir que j’en savais beaucoup plus sur le Japon que ce que je pensais, notamment via leur littérature. Il serait futile d’énumérer toutes mes lectures (je carbure à deux bouquins par jour en moyenne) mais en gros, j’avais d’assez bonnes connaissances sur la société japonaise contemporaine grâce à mon amour des édtions Philippe Picquier, et des bases en ce qui concerne l’histoire du Japon.

Sans m’en rendre compte, je me liais donc avec ce peuple lointain, si bien que les graines d’impatience, pourtant bien enfouies, commençaient à germer.

Et voilà qu’aujourd’hui, je me mets à compter les jours.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s