Promenade aux serres du Parc de la Tête d’Or

S’il est un endroit qui me fait particulièrement rêver et que j’admire entre tous à Lyon, il s’agit des serres du Parc de la Tête d’Or. J’y vais chaque année, et même plusieurs fois par an, pour admirer les différentes floraisons des plantes que je connais et que je vois grandir depuis toute petite.

C’est par exemple le cas du bananier, du palmier du voyageur et du strelizia de la grande serre tropicale. Aujourd’hui, on pouvait admirer plusieurs régimes de bananes, encore vertes, qui pendaient du bananier. Mes enfants ne savaient pas comment poussent ces fruits, ce fut l’occasion de leur expliquer.

IMGP3515

La serre aux cactées était magnifique également, le sol en terre battue rouge donne vraiment le change, c’est un véritable voyage que l’on fait. Petits ou gros (voire même gigantesques !), on s’étonne que les épines puissent être si épaisses ou si petites et on prend garde à ne pas effleurer les plantes. Ici, mieux vaut rester au milieu de l’allée !

IMGP3512

A cette époque, la serre de la Reine Victoria (la serre aux nénufars) n’offre que peu d’intérêt. On lui préférera une visite en juillet, lorsque les nénufars seront en fleurs.

La serre aux plantes carnivores est impressionnante. On frémit en imaginant le sort des insectes. En mars / avril, les carnivores sont toutes en fleurs : dionées, népenthès, droseras… c’est une explosion de couleurs surprenante qui nous attend.

IMGP3510

La serre qu’il ne faut absolument pas rater est celle qui expose les broméliacées et les orchidées. Séparées en deux par un bassin splendide qui accueille de très beaux spécimens de cichlidés d’Amérique pas du tout farouches (ils viendront vous effleurer les doigts sans gêne si vous glissez une main dans l’eau), une fabuleuse explosion de feuilles luxuriantes et immenses offre un spectacle saisissant. On n’imagine pas que de simples feuilles puissent devenir si gigantesques. Mention spéciales aux alocasias, particulièrement impressionnants. Idéalement, il faut prendre son temps, et espérer se faire doucher lors de l’arrosage, une expérience rafraîchissante dans cette serre chauffée à 31° !

IMGP3514

J’avais toutefois la sensation que les serres avaient été un peu laissées à l’abandon ces derniers temps. Carreaux cassés, chemins peu entretenus, plantes chétives… C’est la première fois depuis un an que je reviens me promener ici, et je voudrais féliciter les paysagistes et jardiniers pour leur travail. Les plantes ont retrouvé leur splendeur et un véritable effort d’aménagement a été fait. On peut enjamber certains bassins par des jolis ponts de bois (insérer ici la chanson éponyme d’Yves Duteil) ou marcher à travers les plantes via des petits sentiers de terre. Des panneaux présentent des QR codes à flasher avec son téléphone si l’on veut en savoir plus que ce qui est dit sur place. La promenade, qui a de toute façon toujours été jolie, devient en plus ludique et véritablement captivante.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s