C’est reparti pour la Lyon Kayak !

Nous (mon mari et moi) avons participé en 2015 (ou peut-être était-ce 2014) à la Lyon Kayak. Qu’est-ce que c’est ? Et bien, comme son nom l’indique, c’est une course de canoës kayak sur la Saône et le Rhône.

Pour en savoir plus, voici une petite vidéo.

Bon, une course, c’est beaucoup dire, car on n’est pas obligé d’y participer non plus. Il existe deux courses, la chrono 14 et la chrono 21. Par ailleurs, il existe aussi un itinéraire découverte, ouvert même aux débutants. Si vous n’avez jamais fait de kayak, ou alors juste pendant vos vacances en Ardèche, je vous conseille d’opter pour cet itinéraire. Je ne veux pas vous décourager, mais lors de l’édition à laquelle nous avions participé, Tony Estanguet, champion olympique de kayak, avait réalisé les 21 kilomètres en moins de 30 minutes.

téléchargement.jpg
Source : le figaro

 

Il avait certes sont matériel de pro, les canoës de randonnée ne sont pas prévu pour aller aussi vite (trop lourds, pas assez aérodynamiques) Donc inutile de vous déchirer, c’est un record impossible à atteindre avec un canoë de location.

 

 

 

Histoire de vous expliquer un peu comment ça se passe, je vais vous raconter notre course. Avant toute chose, il faut s’inscrire. Pour cela c’est facile, rendez-vous ici. Je ne me souviens pas des tarifs exacts, mais à quelque chose près, pour une inscription à deux, assurance, licence et location comprise, il fat compter 85 euros.

20160608_105607
le tee-shirt !

Le jour J, un dimanche pour nous, il fallait se rendre à Confluence. Nous sommes allés retirer notre dossard dans la tente dédiée, où l’on nous a également donné un tee-shirt (que nous avons pu garder histoire de se vanter plus tard !). Ensuite, des bus nous ont emmenés vers le lieu de départ, à savoir devant l’abbaye de Bocuse, à Collonges au Mont d’Or. Là, nous avons récupéré notre canoë. Nous avons eu droit à deux heures d’entraînement.

Ce ne fut pas de trop ! La seule fois où j’avais touché un canoë, c’était à l’Île Maurice, le temps d’une balade sur la barrière de corail (c’est à dire que j’étais plus occupée à admirer les poissons qu’à pagayer).

Le départ fut donné à midi. Mais entre-temps, un vent fort s’était levé. Face à nous. C’est à dire qu’en ne pagayant pas, on reculait. Nous avons mis 5 heures pour parcourir 14 kilomètres.

A l’arrivée, on nous a offert un sandwich, plus que bienvenu ! Nous étions tout simplement rétamés. Mais nous étions fiers d’avoir fini par nos propres moyens. Nous avons vu beaucoup de participants abandonner et se faire tracter.

Les moments forts de cette courses. Deux viennent particulièrement à mon esprit. Tout d’abord, le passage à côté de l’île Barbe. La voir d’en dessous a été spécial. Impressionnant. Une nouvelle perspective de la ville.

Ensuite, les passages sous les ponts. Vous savez que quand on traverse un pont, il y a toujours du vent. C’est l’effet couloir, porté par l’eau. Et bien, sous les ponts, il y a également beaucoup de vent. C’est super dur à franchir, surtout quand on est débutant. A un moment, il y avait un embouteillage entre deux piliers. Trop de onde, pas assez de place.  Nous avons réussi à nous décaler et à passer au milieu, c’est à dire là où il y a le plus de courant. Et nous sommes passés devant au moins 20 canoës. Quel moment de gloire! Ca ne nous a toutefois pas empêché de finir dans les 200 derniers !

Pour finir, quelques conseils :
– Prévoyez un chapeau (ou perruque, ou cône de signalisation, ce que vous voulez, mais protégerez vous la tête). Sur l’eau, pas d’ombre. Et ça tape !
– Prévoyez un petit sac à dos avec de l’eau et des trucs à manger. Il st assez facile de s’arrêter pour grignoter et ça permet de repartir avec une énergie nouvelle.
– Enfin, mettez des gants. De préférence des gents de cyclistes, antidérapants, qui protégeront vos mains des brûlures et des ampoules que le frottement des pagaies va inévitablement produire.
-Et surtout, réfléchissez bien avant de vous engager. C’est sympa, c’est sûr, mais ce n’est pas un parcours de santé. Il faut un minimum d’entraînement. C’est trop dommage de s’inscrire pour abandonner, sachant que chaque année, l’organisation de la course refuse du monde tant il y a de demandes.

Et une image pour finir :

Sans titre.png

Rendez-vous les 17 et 18 septembre 2016. N’hésitez pas à me faire signe si vous me voyez !

En attendant, si vous avez des questions, n’hésitez pas !

 

Publicités

Une réflexion sur “C’est reparti pour la Lyon Kayak !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s