Visite à Gotoku-ji, le temple des chats

Dutant notre séjour à Tokyo, nous sommes allés visiter le temple de Gotoku-ji. Ce n’est pas très évident d’y aller, car il faut prendre une ligne non JR. Ce n’est pas le prix qui importe puisqu’il s’élève à 80 yens par personne et par trajet (soient 320 yens au total pour nous deux) . Le problème, c’est de trouver la voie ! Les gares japonaises sont gigantesques, et on a marché en long en large et en travers avant de comprendre enfin où prendre notre train !

Mais nous y sommes arrivés ! Et dès la sortie de la gare de Gotoku-ji  on est mis au parfum. Oui, nous sommes à la bonne station pour aller au temple des chats, le temple d’où sont venus les fameux manekineko. Une énorme statue nous attend.

Le temple n’est pas tout à fait à côté de la gare, il faut marcher 30 minutes avant d’y arriver, mais c’est facile à trouver. Et le quartier est très résidentiel, on voit plein de jolies maison japonaises. Une chouette balade.

Arrivés au temple, rien ne laisse présager qu’il est dédié aux chats.

Il faut persévérer et bien avancer avant de découvrir quelques indices…

Rassurés nous sommes ! Nous avançons encore un peu, et là, c’est le nirvana. Des manekineko ! Des manekineko partout ! PARTOUT on vous dit !

Des petits, des gros, des géants ! Sur les toits, par terre, au bord de la fontaine… Et comme nous y étions pour l’hanami, il y avait des pétales de cerisiers de partout et c’était magnifique.
Je ne pouvais pas m’empêcher de rire de bonheur.

Même les plaques de prière s’ornent de chats

Nous sommes passés par la boutique avant de partir, où la personne chargée de nettoyer le temple nous a raconté l’histoire des manekineko, et pourquoi on considère qu’ils portent bonheur.

Il y a bien longtemps, un prête vivait avec son chat, dans ce temple. Il ne subsistait que grâce aux dons des passants et des gens qui venaient prier, ce qui signifie que bien souvent, il jeûnait, car il préférait donner sa nourriture à son chat. 

Un jour, affamé, il lui dit : « Si tu ressens une quelconque reconnaissance envers moi, fais en sorte que nous n’ayons plus jamais faim ! ».

Bien sûr, le chat étant un chat, il ne répondit pas. 

Quelques temps plus tard, trois samouraïs passaient par là. Ils s’amusèrent du chat qui leur passait entre les jambes en roulant le dos (en anglais, elle nous a dit « waving cat »), si bien qu’ils décidèrent de passer la nuit ici. Ils écoutèrent le discours du prêtre et en furent très émus.

Le lendemain, en partant, ils dirent au prêtre : »Ton chat a eu raison de nous faire entrer, tu nous as raconté mille choses divines, notre vie a changé ! Nous allons dire à tout le monde de venir te voir ! ».

Si bien que le prêtre et son chat n’eurent plus jamais faim.

 

Petite photo bonus. Comme vous le savez, dans le bouddhisme, on fait des offrandes. Gotoku-ji étant le temple des chats, on y prie pour son chat, mort ou vivant et on lui fait une offrande.

Regardez :

IMGP4364 - Copie 4.jpg

Vous ne voyez pas ?

 

IMGP4364 - Copie2.jpg

Une boîte de thon.

Publicités

Une réflexion sur “Visite à Gotoku-ji, le temple des chats

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s