Vélo-rail des gorges du Doux

Nous avons décidé de tenter, hier vendredi 15 juillet, une nouvelle expérience. Nous nous sommes entassés dans notre C3 chérie et direction l’Ardèche, et plus précisément, Boucieu le Roi.

Nous sommes arrivés à 11h30 et avons décidé de visiter le village, notre réservation de Vélo-rail n’était fixée qu’à 13h30. C’est facile, il y a un petit chemin qui part du parking et qui montre tranquillement vers les habitations.

Boucieu est un très joli village médiéval. De nombreuses pancartes vous parleront de sa période faste, au 14e siècle.

Sur la place principale se trouve un petit resto, et nous nous sommes laissés apâter. Sans regret. Ce fut fabuleux. Nous avons été très bien servis.Penne alla carbonara, lasagne et filet de rouget en papillote. Comme vous le voyez sur les photos, le tout a été servi dans de très jolies assiettes, et les parts sont copieuses. Le dessert, tout particulièrement, un parfait à la framboise, était divin. Le truc en plus : le coulis de basilic. Fabuleux ! En terme de budget, un plat du jour avec boisson, dessert et café nous a coûté 12 euros, un plat à l’unité, 9 euros. Vraiment rien à redire !

A noter : il existe également le bistrot de la gare, juste à côté du Vélo-rail, mais plus cher.Il propose toutefois des sandwichs (compter 8 euros le sandwich) si vous voulez manger sur le pouce.  Nous ne l’avons pas testé donc ne pouvons pas juger les plats.

Enfin arrive le moment pour lequel nous avons fait le déplacement !

IMG_20160715_113721

Le départ se fait à la gare de Boucieu le Roi. C’est une très belle gare, à l’ancienne, en vieilles pierres. Il faut aller au guichet, donner son nom pour la réservation (mieux vaut réserver, il y avait beaucoup de monde, ça nous a surpris !). Là, on nous attribue un numéro de vélo-rail, et on nous fait patienter. Il y a un hall ombragé, des toilettes, un pré avec des tables de pique-nique et une petite boutique.

Bien sûr, il y a aussi les rails et les vélo-rail. Concrètement, un vélo-rail c’est quoi ? C’est une voiturette montée sur des roues sans pneus qui s’encastrent dans les rails. Quand on pédale, on entraîne les roues et on avance, tout en restant sur les rails. Comme l’a remarqué très justement mon mari, ainsi, même si on est bourré, on reste sur la bonne voie. La remontée se fera en train.

Après les quelques consignes de sécurité d’usage, qui tiennent vraiment de la logique et du bon sens, c’est parti !

IMG_20160715_133130

Rassurez-vous, l’activité physique n’est pas démentielle. C’est un peu dur pour démarrer et pour passer certains virages, mais le parcours est en pente, et bien souvent, on avance sans même pédaler. On a tout notre temps pour admirer le paysage.

C’est une très belle façon de découvrir le coin, sans abîmer la nature. On prend parfois de jolies accélérations qui font battre le cœur un peu plus vite. Des freins sont bien sûr à disposition au cas où les sensations fortes ne seraient pas à votre goût.

A un moment, il y a un tunnel assez long, on a hurlé tout ce qu’on a pu, imité des animaux, quel fou rire on s’est pris ! Les gens du vélo-rail de devant ont du nous prendre pour des dingues !

IMG_20160715_143741

Enfin, à l’arrivée, on patiente sur des bancs ou dans l’herbe, et on peut admirer le train qui nous remontera.

On fera donc le parcours inverse en train, qui tracte les vélo-rails à l’arrière. C’est très sympa !

Le tout prend bien deux heures. Pour les prix, pour réserver et pour toutes les infos complémentaires, il faut aller voir par là

C’est vraiment très chouette, et il faut absolument aller le faire une fois dans sa vie .

Après quoi, on peut aller se baigner dans le Doux. L’eau y est très claire, il y a plein de petits poissons et le cadre naturel est superbe.

Nous avons ensuite avisé un panneau qui nous engageait à nous rendre à la ferme des Blanchettes; pour une vente directe de fromages, fruits et yaourts. On m’avait déjà eue à fromages.

Nous y avons été très bien reçus. Nous avons acheté deux fromages et une cagette de pêches, mais surtout, nous avons visité la ferme.

Il était l’heure de rentrer… Sauf qu’en repassant par Tournon, nous avons vu une place libre. Devant un glacier. Bref :

Existe-il une meilleur façon de finir une journée ?

Publicités

Une réflexion sur “Vélo-rail des gorges du Doux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s