La Croatie comme si vous y étiez – Jour 1 : la maison

Et voilà, nous sommes enfin en Croatie !

Après bien des galères…

Que je vous raconte. Nous sommes paris à 6h20 de la Ramats, le village italien où nous faisions étape. La famille de ma maman y a une maison. Les enfants y étaient depuis une semaine avec mes parents, nous les avons récupérés en route et hop ! Direction Kastelir.

Nous avons très bien roulé jusqu’à Venise, rallié en 3h30, grâce à l’autoroute tout le long. Sauf que là, il était dix heures et qu’il commençait à y avoir bien du monde sur la route. Puis les bouchons en accordéons ont commencé. Nous étions carrément à l’arrêt pendant de longues minutes. Nous voulions passer par Ai Pioppi, le parc d’attractions dans la forêt, au nord de Venise. Nous avons décidé d’abandonner cette idée et grand bien nous a pris ! Car juste après Venise, après une bonne heure de presque arrêt, les flics nous détournent. L’autoroute est fermée.

Notre réaction :

Bon, on reprogramme le GPS pour passer par la nationale. On se goure un peu au passage, car la sortie d’autoroute donnait sur une zone de centres commerciaux, donc plein d’impasses partout.

Enfin, on repart. Ça roule bien, car on ne suit pas l’itinéraire de déviation mis en place.

Et comme ça, tranquillou, on arrive en Slovénie.

On a un bout d’autoroute, et devinez quoi ? Notre sortie est bloquée par des flics. A croire qu’ils nous en voulaient. On reprend l’autoroute dans l’autre sens, histoire de voir si notre sortie est bloquée dans les deux sens. Coup de bol : non. Sauf que vu le monde, on a pas été les seuls à avoir l’idée…

On patiente, on roule au pas, 50 mètres toutes les deux minutes, une moyenne frustrante.

Au bout de deux heures à ce rythme, on croise des pompiers le long d’un bas côté aux cendres encore fumantes. Feux de forêt. Impressionnant. On comprend que certaines routes soient bloquées et que ça foute le bazar. Sauf qu’on a déjà 8 heures de voiture dans les pattes, et qu’on commence sérieusement à saturer.

A un moment, à force de scruter le GPS, on remarque une petite route qui traverse une bonne partie du bouchon. Hop, on bifurque. Le chemin est vide. Génial. Par contre, ça monte ferme ! Dans certains virages, je suis bien contente que ce soit Greg qui soit au volant, et pas moi, sur cette portion. Arrivés en haut du col, nous avons une vue imprenable sur les marais salants slovènes.

9.jpg

On rejoint la nationale et les bouchons reprennent. Nous mettons environ une heure à rejoindre la douane.

Nous passons sans souci, même si Greg a tenté d’écraser un douanier.

Enfin nous sommes en Croatie. Encore une petite heure, et nous atteignons Kastelir sans encombre. Nous trouvons la maison tout de suite et sommes bien accueillis, avec le sourire. Notre voiture a une place à l’ombre, tout va bien. La maison est superbe. Nous avons une vue incroyable sur la mer Adriatique au bout de la rue.

Pour le moment, on mange ce qu’on a amené, du jambon cru, du pain de mie, des pêches, un petit tour à la piscine et au dodo !

Et on écrase, je peux vous le dire !

Ce matin, on se réveille heureux et reposés. C’est l’heure de faire le tour de notre habitation. Petit souci : nous n’avons aucune fourniture de base. Couverts et vaisselle sont là, mais pas d’éponge, de sopalin, pas de papier toilette, pas de liquide vaisselle… Et comme de toute façon nous n’avons plus rien à manger, on regarde un peu sur le net pour aller faire des courses.

Ici, tout est ouvert le dimanche, tant mieux. Et il y a un Lidl à 10 minutes en voiture. Vendu !

Bon, à part que les éponges ne se vendent qu’en énorme quantité (nous aurons des éponges croates pour l’année à venir), nous trouvons tout, sauf du sucre en morceaux. Remplacé par du sucre en poudre, ça n’est pas si grave.

Et c’est l’occasion de vous inviter au tour du propriétaire.

Voici notre petit coin de paradis pour les deux semaines à venir :

Si ça vous dit de venir un jour, nous avons loué en passant par House trip

Et le jardin abrite un magnifique chat roux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s