La Croatie comme si vous y étiez – Jour 3 : Sur les traces de Jules Verne à Pazin

La journée avait mal commencé. Nous nous réveillons à 10 heures, dans une maison étonnamment silencieuse. Bizarre que les enfants ne soient pas venus sauter dans le lit. Ce silence était effectivement de mauvais augure puisque Lilou nous accueille d’un « On a cassé une petite chose… ». Petite chose, c’est ça oui ! En faisant une bataille d’oreillers, les enfants ont cassé la lampe de chevet et on démonté les étagères de l’armoire. Si Greg a pu remettre les étagères en place, la lampe est bel et bien fracassée sur le sol.

Punition : privés de piscine pour la journée. Du coup, c’est l’occasion de se faire une virée d’adultes !

Nous voilà donc partis vers Pazin, un village construit autour du gouffre qui a inspiré Jules Verne dans son roman Mathias Sandorf.  Fans absolus de Jules Verne devant l’Eternel, nous ne pouvons pas manquer ça.

Nous avions également vu le  Snæfellsjökull, en Islande, qui a inspiré à l’écrivain son voyage au Centre de la Terre.

Notre guide nous conseille de nous garer à l’hôtel Lovac et de faire la randonnée qui nous approche du gouffre.

C’est donc parti pour une jolie descente sous les arbres, au frais. On peut y admirer de belles fougères.

 

A certains moments, il faut passer sur de petits ponts dont on se demande s’ils ne vont pas s’écrouler sous notre poids…

Arrivés le plus en bas possible, nous découvrons la légende du géant de Pazin, et la plaque qui lui est dédiée.

 

Nous remontons ensuite visiter le village. Le guide nous l’a vendu comme médiéval, mais nous sommes bien déçus.  Le château a été rénové de façon beaucoup trop moderne, rien ne subsiste de cet ancien temps.

 

On prend le temps d’admirer le collège, tout droit sorti d’une roman de Harry Potter.

IMGP4714

La ville est très tournée vers Jules Verne (il y a d’ailleurs une fête qui lui est dédié une fois par an).

 

Nous décidons de profiter d’être dans le coin des truffes pour chercher un magasin qui en vend. Nous avons pris un prospectus qui vante les produits d’un magasin situé à Paladini.

C’est donc reparti pour un tour de voiture. Sauf que le GPS nous fait aventurer dans de toutes petites routes de montagne. Étrange qu’un magasin aille se cacher là-bas, où, vu comme on nous regarde, les habitants ne doivent pas voir beaucoup de touristes…

On n’a jamais trouvé la magasin. Mais on a vu les belles forêts croates. C’est un pays très vert, malgré le soleil et la chaleur. Pas du tout une végétation méditerranéenne. Au contraire, c’est très vert, luxuriant, et comporte de nombreux et superbes conifères. C’est sans doute grâce à l’importante présence d’eau en sous sol.

Nous finissons par nous rendre à Buzet, la ville des truffes istriennes, où nous tombons de suite sur un magasin de truffes.

Nos achats : de la crème de truffes, de l’huile d’olive truffée, du miel aux truffes…

On se régale d’avance !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s